La #PérennitéProgrammée au cœur de nos scooters électriques et de nos batteries

La #PérennitéProgrammée au cœur de nos scooters électriques et de nos batteries

La nécessité de sortir de l’économie linéaire, dans laquelle les matières premières sont extraites, utilisées et ensuite jetées, est de plus en plus prégnante. Pour contrer ce mode de consommation, l’économie circulaire s’impose comme un modèle plus responsable.

Selon l’ADEME, « l’économie circulaire peut se définir comme un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien-être des individus ». Le concept a été élaboré dans une volonté de concilier la diminution de l’impact des activités humaines sur la planète et la création de valeur indispensable au développement. Il pousse d’un cran le principe des 3R (Réduire – Raffiner – Remplacer) conçu dans les années 1970 pour promouvoir la réduction de la consommation des ressources, la réutilisation des produits et le recyclage des déchets.

La #PérennitéProgrammée, ancrée dans l’économie circulaire est une solution évidente pour l’économie de la fonctionnalité

La notion de durabilité fonde le concept de #PérennitéProgrammée. Celui-ci s’inscrit à l’opposé de l’obsolescence programmée, qui désigne l’ensemble des techniques par lesquelles un fabricant réduit volontairement la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement. Le terme d’obsolescence programmée apparaît pour la première fois en 1932 dans le livre Ending the Depression Through Planned Obsolescence du promoteur américain Bernard London, comme moyen de soutenir l’industrie et la croissance en pleine crise économique dans l’Amérique post-Krach de 1929. Popularisée dans les années 1950, l’obsolescence programmée demeure pratique courante dans l’industrie électrique et électronique.À l’inverse, la #PérennitéProgrammée consiste à concevoir des produits les plus durables possibles. Pour nous fabricant de scooters électriques et de batteries, cette démarche nous offre l’opportunité de déployer un projet économique basé sur l’optimisation de nos ressources appliquée à la mobilité urbaine. Les bénéfices sont multiples : augmentation de la durée de vie de nos scooters et de nos batteries, réduction de notre empreinte carbone et diminution du Coût Total d’Acquisition (Total Cost of Ownership, soit TCO) des opérations. En effet, le rallongement de la durée de l’amortissement comptable réduit les dépenses d’investissement (CAPEX) et l’optimisation de la qualité des produits minimise le coût de maintenance (OPEX), engendrant un cercle vertueux et un avantage comptable.Plus la pérennité du produit est optimisée, plus l’activité est rentable. Notre modèle repose sur plusieurs leviers : la recherche constante de matériaux renouvelables, réutilisables et recyclables, la maximisation de la « réparabilité » des pièces, ainsi que la réduction des déchets industriels et des rejets d’effluents et reconditionnement des batteries pour multiplier leurs cycles de vie. Grâce au concept de conception démontable (Design for Disassembly), toutes les pièces qui composent notre scooter peuvent être désassemblées, récupérées et remontées par la suite. Par ailleurs, en redonnant une seconde vie à une partie de ces pièces, nous arrivons à renforcer la qualité initiale.

Une démarche impactant le capital humain

La #PérennitéProgrammée est un choix industriel volontaire, prenant en compte l’économie dans sa globalité, mais également les enjeux environnementaux et sociaux, ainsi que la satisfaction et le plaisir de l’usager.Contrairement à l’économie linéaire où les valeurs sont sacrifiées à chaque étape de la transformation ou de la fabrication, l’économie circulaire capitalise sur ces valeurs et les replace au cœur du modèle. La notion de #PérennitéProgrammée en est une illustration, tant pour combattre le gaspillage que la perte d’énergies ou de ressources humaines.L’organisation interne de Mob-ion est inspirée du mode de gouvernance partagée qu’est la stigmergie. Les décisions sont prises au travers d’un mécanisme d’open innovation où l’expérimentation est la règle, permettant à chacun de trouver sa place dans l’entreprise et de s’épanouir pleinement dans ses missions.Notre modèle humain est lui aussi conçu pour s’inscrire dans la durée. C’est la raison pour laquelle, la formation et l’employabilité ainsi que la mise en énergie des potentiels de nos salariés sont au cœur de notre management.Après avoir mis en place un « dividende contributif », permettant à 38 salariés de devenir associés du groupe, nous avons adopté la démarche #CodeSocial pour accompagner le développement de nos activités. Il s’agit d’un modèle fondé sur la disruption, la transparence, la reliance, l’efficience, la résilience, la collaboration, la transition et la cohérence. L’ambition finale ? garantir la cohérence entre les intentions et les actions.