Stockage d'énergie

Une croissance exponentielle dans la décennie à venir

Les installations de stockage d’énergie dans le monde vont se multiplier de façon exponentielle, passant d’un modeste 9 GW / 17 GWh déployé à partir de 2018 à 1 095 GW / 2 850 GWh d’ici 2040, selon les dernières prévisions. 

Ce boom de 122 fois plus de stockage d’énergie stationnaire au cours des deux prochaines décennies nécessitera 662 milliards de dollars d’investissement, selon les estimations de la BNEF. Cela sera rendu possible par de nouvelles baisses importantes du coût des batteries lithium-ion.

Bloomberg NEF (BNEF) Londres, le 31 juillet 2019

Stockage d'énergie

Une croissance exponentielle dans la décennie à venir

Les installations de stockage d’énergie dans le monde vont se multiplier de façon exponentielle, passant d’un modeste 9 GW / 17 GWh déployé à partir de 2018 à 1 095 GW / 2 850 GWh d’ici 2040, selon les dernières prévisions. 

Ce boom de 122 fois du stockage d’énergie stationnaire au cours des deux prochaines décennies nécessitera 662 milliards de dollars d’investissement, selon les estimations de la BNEF. Cela sera rendu possible par de nouvelles baisses importantes du coût des batteries lithium-ion

BloombergNEF (BNEF) Londres, le 31 juillet 2019

Définitions

stockage stationnaire

Le stockage dit "stationnaire", par opposition au stockage dédié aux applications mobiles (batteries pour véhicules, téléphones ou ordinateurs), apparaît aujourd’hui comme une des conditions indispensables au développement des énergies renouvelables intermittentes [CEA.fr].

B2G et V2G

Le terme B2G (Battery to Grid) caractérise l’action de réinjecter dans le réseau électrique l’électricité contenue dans des batteries, afin de lisser les pics de consommation.
Le V2G (Vehicle to Grid) se réfère au cas particulier des batteries des véhicules électriques en stationnement.

smart grid

Les réseaux intelligents ou "smart grids" sont des réseaux d’électricité qui, grâce à des technologies informatiques, ajustent les flux d’électricité entre fournisseurs et consommateurs pour une gestion plus efficace.

Le marché en détail

Marchés

ACTUELLEMENT

Le marché des batteries électriques, en concomitance avec le boom des énergies renouvelables, devrait être multiplié par 64 d'ici 2030, pour atteindre une puissance de 125 gigawatts et une production de 305 GWh [BNEF, 2017].

2030

A l'échelle mondiale, cela représente un investissement de 103 milliards de dollars dans le secteur d'ici 2030, impulsé principalement par les États-unis, l'Inde, le Japon, la Chine, ainsi que l'Allemagne et le Royaume-uni en Europe [Novethic, 2017].

Le marché mondial

Le marché mondial des batteries électriques devrait être multiplié par 64 d'ici 2030.
Bloomberg New Energy Finance

Prix unitaire par capacité de stockage de 1 kWh en 2016 et 2030 selon les technologies de batteries [IRENA , 2017]

Le marché mondial émergent du stockage d'énergie devrait progresser de 16% par an en moyenne pour atteindre 27 milliards de dollars en 2030 et 58 milliards en 2040. Cela va de pair avec l'anticipation d'une forte croissance de la capacité de stockage, qui devrait passer de 10 à plus de 420 GWh de 2017 à 2030 [IRENA]. D'ici 2040, pas moins de 6% de la production électrique mondiale pourrait être stockée dans des batteries [BAML].
En France, l’industrialisation commence à peine, mais l’éclosion de projets d’ampleur prouve que cette technologie prend son essor. Ainsi, Neoen, spécialiste français des énergies renouvelables, vient d’entamer la construction dans les Landes de la plus grande unité de stockage stationnaire directement raccordée au réseau en France métropolitaine. Capable de stocker une puissance de 6 MW, elle sera soutenue par une unité à base de batteries lithium-ion assemblées en France par le groupe japonais Nidec. Par ailleurs, les coûts du stockage électrique devraient baisser de 19 à 36 % dans les 5 prochaines années [Lazard], grâce à l’émergence de nouvelles solutions technologiques, la montée en puissance des énergies renouvelables et la mise en place de réglementations favorables.

Contexte favorable

La croissance soutenue du marché s'insère dans un contexte législatif favorable

Emmanuel Macron plaide pour “réconcilier l’industrie et l’écologie” et voit dans la production française de batteries électriques un enjeu de “souveraineté européenne”.

[30 janvier 2020, USINE SAFT, Nersac ]

Alors que l’Asie capte plus de 90% du marché émergent de la motorisation électrique, la Commission Européenne a approuvé en 2019 le programme franco-allemand “Airbus des batteries”, qui octroie 3,2 milliards d’euros d’aides publiques à un consortium de grandes entreprises et de PME dans ce secteur-clé pour l’avenir de la filière automobile. L’enjeu est de taille, puisque les batteries représentent au moins un tiers de la valeur ajoutée des véhicules électriques.

Emmanuel Macron plaide pour “réconcilier l’industrie et l’écologie” et voit dans la production française de batteries électriques un enjeu de “souveraineté européenne”.

[30 janvier 2020, USINE SAFT, NERSAC]

Alors que l’Asie capte plus de 90% du marché émergent de la motorisation électrique, la commission européenne a approuvé en 2019 le programme franco-allemand “Airbus des batteries”, qui octroie 3,2 milliards d’euros d’aides publiques à un consortium de grandes entreprises et de PME dans ce secteur clé pour l’avenir de la filière automobile. L’enjeu est de taille, puisque les batteries représentent au moins un tiers de la valeur ajoutée des véhicules électriques.