R&D

en open-innovation

Afin de se donner les moyens de répondre aux enjeux écologiques, technologiques et économiques majeurs, Mob-ion s’est engagée dans la recherche expérimentale en open innovation avec l’entreprise Tiamat.

R&D

en Open-Innovation

Afin de se donner les moyens de répondre aux enjeux écologiques, technologiques et économiques majeurs, Mob-ion s’est engagée dans la recherche expérimentale en open-innovation avec l’entreprise Tiamat.

R&D

En partenariat avec Tiamat

Les travaux de recherches et d’expérimentation actuels portent sur la technologie sodium-ion, qui porte la promesse de batteries moins polluantes, 3 fois plus endurantes et à charge 10 fois plus rapide. Ces travaux de R&D ont débouché sur un projet de co-création d’une usine à Amiens en cours de développement (2020).

La technologie émergente de batteries sodium-ion est l’alternative la plus sérieuse aux batteries lithium-ion qui équipent la quasi-totalité des équipements électroniques portatifs à ce jour.

Les propriétés du sodium annoncent une innovation technologique majeure dans l’industrie, avec des batteries beaucoup plus endurantes (plus de 10 ans d’espérance de vie, soit plus du triple que pour les batteries au lithium dans des conditions d’usage continu) et des charges et recharges dix fois plus rapides.

R&D

En partenariat avec SAP

Mob-ion travaille à la conception d’un BMS (Battery Management System) ayant des fonctions de communication active, dites MLA (Machine Learning Appliance), en partenariat avec SAP. 

Inspirée du biomimétisme, cette technologie vise à optimiser la durée de vie des batteries en tirant parti de leurs caractéristiques tout au long de leur utilisation grâce à une pondération dynamique.

SAP LOGO

Il existe plusieurs types de chimie de batterie présentant des caractéristiques différentes. Toutes ces batteries ont toutefois un point commun : leur intégrité chimique se détériore avec le temps (durée calendaire), le nombre et la profondeur des cycles (cyclage) et les températures élevées.

Le but de nos travaux est d’analyser ces effets en relevant des données d’usage, électriques et de température. Cette collecte a pour objectif de démontrer qu’il est possible d’allonger la durée de vie d’une batterie en modifiant ses paramètres de gestion au fur et à mesure de son vieillissement, pour éviter sa détérioration précoce.

L’état chimique des batteries induit des utilisations différentes lorsqu’elles sont neuves et qu’elles vieillissent, à l’image du fonctionnement d’un cerveau humain. Nous espérons identifier précisément les indicateurs qui pourraient déclencher les paramètres de gestion appropriés. 

Le BMS MLA deviendra le BMS AIA (Artificial Intelligence Appliance), en utilisant l’Intelligence Artificielle pour optimiser le coût total de possession (TCO). Cela permettra une utilisation plus responsable de nos ressources naturelles et augmentera considérablement la rentabilité du stockage d’énergie.

R&D

En partenariat avec l'INRA

Mob-ion travaille à la conception d’un BMS (Battery Management System) ayant des fonctions de communication active dites MLA (Machine Learning Appliance), en partenariat avec SAP.  Inspirée du biomimétisme, cette technologie vise à optimiser la durée de vie des batteries en tirant parti de leurs caractéristiques tout au long de leur utilisation grâce à une pondération dynamique.
Harum trium sententiarum nulli prorsus assentior. Nec enim illa prima vera est, ut, quem ad modum in se quisque sit, sic in amicum sit animatus. Quam multa enim, quae nostra causa numquam faceremus, facimus causa amicorum! precari ab indigno, supplicare, tum acerbius in aliquem invehi insectarique vehementius, quae in nostris rebus non satis honeste, in amicorum fiunt honestissime; multaeque res sunt in quibus de suis commodis viri boni multa detrahunt detrahique patiuntur, ut iis amici potius quam ipsi fruantur.

Harum trium sententiarum nulli prorsus assentior. Nec enim illa prima vera est, ut, quem ad modum in se quisque sit, sic in amicum sit animatus. Quam multa enim, quae nostra causa numquam faceremus, facimus causa amicorum! precari ab indigno, supplicare, tum acerbius in aliquem invehi insectarique vehementius, quae in nostris rebus non satis honeste, in amicorum fiunt honestissime; multaeque res sunt in quibus de suis commodis viri boni multa detrahunt detrahique patiuntur, ut iis amici potius quam ipsi fruantur.

Fermer le menu